” le continent dispose d’un énorme potentiel énergétique renouvelable, encore largement inexploité. « Bien sûr, l’Afrique est plurielle. Certains pays, notamment le Maroc pour le solaire, le Kenya pour la géothermie ou l’Éthiopie pour les barrages, sont déjà bien avancés quand d’autres, plus fragiles, comme le Mali ou le Niger, sont moins dotés même s’ils progressent rapidement », nuance Christian de Gromard de l’Agence française de développement (AFD). « Mais si l’on regarde large, le continent a tout ce qu’il faut en ressources naturelles – solaire, hydraulique, géothermie, éolien ou biomasse – pour relever le défi ”

Source: www.la-croix.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *